VOYAGE CHAMANIQUE AU TAMBOUR

VOYAGE CHAMANIQUE
TAMBOUR, GUIMBARDE, MARACAS, CHANTS...

En extérieur autour du Feu quand cela est possible ou dans la salle consacrée à la pratique dans l'atelier

Uniquement sur RV : me contacter
Sur place (débutants et non débutants)
et en visio (
uniquement non débutants après rencontre, entretien)

 

Comme pour tout dans notre monde yin yang, il existe 2 mouvements.
Appelé en général "voyage chamanique", il s'agit en fait du voyage de l'esprit : l'esprit du voyageur va "visiter les mondes" et peut parfois, par exemple, fusionner avec l'Aigle, voler dans le ciel... C'est un état particulier ressenti plus ou moins intensément pouvant être comparé à un rêve éveillé, lucide dans lequel le voyageur peut rencontrer des Forces ("générales" : Eau, Soleil, Vent... et/ou plus spécifiques : animaux, végétaux, minéraux, personnes, lieux, objets, chants... souvent reliés à un écosystème, un mythe, une tradition... parfois des Ancêtres...) porteuses d'Informations. Le mouvement est (pour raccourcir, les mots sont toujours délicats à choisir) de "notre monde visible" vers "les mondes invisibles".

Le mouvement inverse, qui n'est pas recherché ici en petit groupe, est beaucoup plus rare, demande suffisamment (beaucoup !) d'énergie pour recevoir, accueillir l'invisible : il s'agit de l'incorporation par un esprit (Ancêtre, Animal,...), un esprit "descend" dans le corps physique du shaman (nom donné en Sibérie et Mongolie, d'origine toungouse/evenk. Actuellement malheureusement mondialisé alors que chaque langue dans chaque écosystème donne un voire plusieurs noms porteurs de sens).

Avant de "voyager au tambour", il y a toujours une Rencontre. Téléphonique pour commencer et surtout sur place quand cela est possible, voire en visio. les personnes en demande sont invitées à commencer, si ce n'était pas déjà le cas à faire des offrandes et rendre hommage quotidiennement à la Vie et à ces Forces.

La séance commence par des offrandes, chacun peut monter son autel personnel ou déposer des objets sur l'autel commun, un moment est consacré pour partager et poser une intention claire pour le voyage, puis purification et hommages.

Le tambour chamanique n'est pas un instrument de musique ! Pour les occidentaux, le Tambour et sa vibration permet le passage dans un "état de conscience modifié" mais pour les chamans, le Tambour est leur Cheval pour voyager... Il est Vivant comme tous les objets chamaniques ! C'est un autre regard qui est proposé.
Les personnes ayant tambour, guimbarde, maracas peuvent bien sûr les apporter. Au début, il est tout à fait possible, c'est même ce que je propose, de voyager sans son propre tambour. 

J'ai fabriqué (à l'amérindienne) mon premier Tambour en France fin 2016. C'était mes débuts... Depuis j'ai appris que, traditionnellement, les amérindiens ne " voyagent pas au tambour ''...! Encore une fois, il y a beaucoup de raccourcis racontés ça et là, même avec la meilleure intention du monde. Petit à petit, on apprend... 
De Touva, petite république de Sibérie du sud, proche de la frontière mongole coté Altaï, j'ai rapporté mon Tambour fabriqué et consacré par Ochur Oolovich, chaman touvain de plus de 70 ans, indépendant, ami d'Anissia (la chamane de mon carnet de voyage "Route Blanche") et comme elle, "non contaminé" par le néochamanisme occidental...
Depuis peu (fin 2020), je fais connaissance avec mon Tambour mongol. Il est venu me rejoindre via Sam l'adorable homme-orchestre de l'atelier Argali sur Besançon : je ne peux que vous le recommander ! Très belle rencontre !

Ces séances ne donneront à personne un "diplome de chaman " ! ni ne " libèreront un (soit-disant) chaman intérieur " ! Ce sont les esprits qui choisissent, qui montrent, qui enseignent. Ce n'est ni de la thérapie, ni du développement personnel qui sont vraiment utiles quand bien menées pour certains cas, mais anthropocentrés. Dire par exemple à quelqu'un qui a très peu d'énergie, avec des maladies... que ce n'est pas au chaman de taper le tambour à sa place pour aller guérir dans une lignée d'ancêtres, même avec la meilleure intention du monde, me semble au bas mot inapproprié... C'est justement le métier du chaman d'aider ces personnes-là.
Il est important d'être accompagné et quand cela est possible d'aller rencontrer ces porteurs de connaissances dans leurs écosystèmes. Tout le monde peut vivre animiste, la planète nous remercierait c'est sûr ! Tout le monde peut recevoir des guérisons chamaniques mais pour en donner cela nécessite de la Force, du Pouvoir, de la Relation avec ces Forces de la Nature.

Pour ceux que tout ça intéresse, je ne peux que conseiller la lecture de "Chamanisme, Animisme" de Jean Yves BOURRE, éditions Véga en librairie.